Intention

La vie de quartier du Pont-Morineau, à La Roche/Yon, est coupée en deux par un axe autoroutier très présent, la rue Salengro (l’ancienne route des Sables d’Olonne). Il est nécessaire de créer un espace-temps alternatif au cœur de tous ces trafics urbains. Il s’agit de chercher le lieu précis de l’expression sensible du « nous », ceux qui vivent au bord de la route, ceux qui désirent y reconquérir de l’espace et du temps à vivre. Ce « nous » habitant si difficile à saisir et à reconsidérer. Créer des « espaces blancs impressionnables par la présence des autres », des « mise en espace relationnelle » qui racontent des histoires de vie et des manières d’être présent au monde.

Descriptif

« Quand l’habitant, piéton au seuil de chez lui, se retrouve captif des flux autoroutiers… ». Proposer un projet qui s’active à partir de plusieurs média et supports de médiation pour générer sensibilisation et questionnements au sujet de la vie urbaine en centre ville, au temps du tout voiture.

Dans la rue, dresser des campements urbains le long de la rue Salengro en 3 points différents. Durant 4 mois, un travail de captation et de collectage est réalisé auprès des habitants à partir des campements urbains de la Luna, installés sur des trottoirs passants et des espaces publics de la rue Salengro à la Roche/Yon.

Diffuser une série d’appels à participation aux habitants de la rue pour activer le processus de création.
Dans la rue, créer des actions urbaines et ruptures poétiques qui dérèglent les usages habituels de la rue, qui créent de nouvelles ouvertures imaginatives et désirables (ilôts blancs d’assise et signalétique poétique) ?

Sur les panneaux d’affichage multimédia et sur la télé locale (Canal 15), des séquences d’une minute vidéo, sont diffusées quotidiennement durant un mois complet.

En simultané, dans la salle principale du Forum du Pont Morineau, une exposition intermédia présente l’ensemble
du processus artistique, ouvert aux activités citoyennes.

Ateliers de création partagée

campements urbains / captation, fabrication, restitution in sitù

Des campements urbains sont installés en différents points tout le long de la rue Salengro et une série d’appel à participation aux habitants de la rue active le processus de création, chacun est invité à entrer à sa mesure dans le processus.

Œuvres réalisées

> « Les campements urbains »_ Espaces blancs impressionnables_ (La Luna)
> « Les actions urbaines »_Ruptures poétiques_(La Luna + Les habitants)
> « La rue ici et maintenant »_ Exposition intermédia_ (La Luna)
> « La rue est à nous »_ Film vidéo_Diffusion quotidienne d’une minute d’images sur Canal 15 (La Luna)

LES CAMPEMENTS URBAINS

Campements urbains, Forum du Pont Morineau et Artothèque, La Roche/Yon.

Un campement temporaire portatif : quatre chaises blanches, une table ronde et blanche, un cercle blanc au sol.
Mettre-en-oeuvre un « espace blanc impressionnable », offrir de possibles « ralentissements ». S’asseoir sur une chaise blanche au centre ville, au nez de tous les trafics : une manière à nous de compter le temps, une mise en suspend, un flottement constructif de la relation à l’autre.

Se poser durant 2 ou 3 jours consécutifs sur des points sensibles existants sur l’espace public, venir les éprouver, les nourrir, les investir sur un temps long comme des espaces à vivre révélateurs d’histoires humaines et sociales, des désirs d’habiter autrement. Se mettre en totale disponibilité, se laisser happer par ce qui émerge, aléatoire, surprenant et débordant.

Ouvrir un espace-temps de captation, un labo-observatoire, un atelier à ciel ouvert, afin d’expérimenter des gestes inhabituels ou perdus sur l’espace public, prendre le temps de se parler, de s’envisager, d’échanger des points de vue, de lire, de regarder des images, d’évoquer une histoire, de boire un thé chaud, de dessiner, d’écrire… à la conquête d’une nouvelle prodigalité.
Susciter des croisements, créer des frottements sans savoir si cela va être perturbateur ou enrichissant, magnifique ou désastreux, alors seulement à ce niveau de disponibilité, l’extraordinaire peut surgir.
Le geste créatif est ici autant ce qu’il propose que ce qu’il peut accueillir.

LES ACTIONS URBAINES / RUPTURES POÉTIQUES

Ruptures poétiques réalisés par le collectif La Luna et des habitants

Ces actions irruptives dans le quotidien, entièrement réalisées sur place, s’imposent comme un jeu de décalages critiques et poétiques.

Ilôts blancs d’assises: « asseyez-vous j’ai tout votre temps », chacun apporte des chaises, les peint en blanc, et crée un îlot devant chez lui. Les jours suivants, on découvre ainsi des chaises blanches sur les trottoirs qui invitent à la pause, au ralentissement, au possible questionnement sur l’espace urbain.

Signalétique poétique : des panneaux de circulation détournés installés en lieu et place des panneaux habituels contaminent l’espace urbain et transforment le regard posé sur le quotidien. Des affichages publics, alternatifs et éphémères, qui donnent à voir de plus près des détails de matières et de présences humaines. Les habitants et les passants peuvent y lire ces messages insolites : « un rond-point, à la ligne », « le ciel est toujours là », « Besoin d’air avec Marguerite »…

« Que ces affiches données à l’humeur publique, au vent et à la pluie, collées, déchirées, recollées, créent une histoire animée. Qu’elles se déroulent jour après jour, jusqu’à ce que la pierre et le papier, disparaissent avec la même impertinence, importance de la mémoire, fragilité et incertitude des choses » (La Luna)

> Vidéo + légendes

LA RUE ICI ET MAINTENANT

Exposition intermédia réalisée par La Luna

En simultané aux actions urbaines, dans la salle principale du Forum du Pont Morineau, une exposition intermédia est installée. Elle présente l’ensemble du processus artistique, ouvert aux activités sociales et citoyennes, et révèle une restitution plastique des problématiques existantes. Plusieurs temps de débats, de rencontres et d’activités sont organisés dans l’exposition elle-même.

> Diaporama photo + légendes

LA RUE EST À NOUS

Film vidéo_Diffusion quotidienne d’une minute d’images sur Canal 15 (La Luna)

Durant 1 mois, sur Canal 15 (Télé locale de La Roche/Yon), est diffusée chaque jour, une minute d’images vidéo de la Luna. Ces images en mouvement, montées sur un rythme long et ralenti, ou parfois en accélération impromptue, dans une esthétique volontairement cadrée et picturalisée, au plus près des matérialités de la rue, propose un temps suspendu : la place de l’homme face à l’invasion automobile, les gestes perdus sur l’espace de la rue : s’asseoir, converser, marcher tranquillement, regarder en l’air et tout autour.
Cette minute d’image (sans annonce mais légendée) vient interrompre le flux quotidien des informations locales, métaphore du possible temps à prendre à nouveau sur l’espace public au nez de tous les trafics.

Restitutions publiques et expositions

> Mars-Juin 2000 / Actions urbaines / Campements urbains + Signalétique poétique, Rue Salengro, La Roche/Yon
> Juin 2000 / Exposition intermédia + débats publics, Forum du Pont Morineau, , La Roche/Yon
> Juin 2000 / Une minute d’images quotidienne, Diffusion quotidienne sur Canal 15, (Télé locale), La Roche/Yon
> Février 2001 / Installation, Exposition La suite dans les idées, L’atelier Alain Lebras, Nantes
> Février 2006 / Installation, Exposition Parce que le monde n’est pas un cube blanc, L’atelier Alain Lebras, Nantes
> Mai-juin 2018 / Installation, Expo Nomades sous la lune (25 ans de travail artistique de La Luna), L’Atelier, Nantes

> Diaporama photo + légendes

Partenaires opérationnels

Projet fiancé dans le cadre du Renouvellement urbain de la Rue Salengro, par le service culturel et Développemnt social des Quartiers de la Ville de La Roche-Yon.